World Press Photo Award 2011 – Samuel Aranda

Samuel Aranda a reçu le World Press Photo Award 2011, le prix récompensant les meilleurs photojournalistes internationaux. Le cliché qui a retenu l’attention des 19 membres du jury, réunis du 28 janvier au 9 février 2012 à Amsterdam, représente une femme entièrement voilée serrant contre son corps l’un de ses proches blessés. Il a été réalisé au Yémen en octobre 2011, dans une mosquée de la capitale reconvertie en hôpital durant les affrontements entre les forces de l’ordre et les opposants au président, Ali Abdallah Saleh, aujourd’hui déchu. Elle a été publiée dans The New York Times.

Selon Aidan Sullivan, président du jury, la photographie illustre « l’image du courage des gens ordinaires qui ont contribué à créer un chapitre important dans l’histoire du Moyen-Orient » et notamment celui des femmes, qui ont pris une part active dans le mouvement de révolte. Pour Nina Berman, une photographe américaine également membre du jury : « C’est comme si tous les évènements du Printemps arabe avaient abouti à un moment unique – un moment comme celui là ».                                                                                 

Outre le photojournaliste espagnol, 57 photographes originaires de 24 pays ont été récompensés. Parmi eux, 4 français se sont distingués : Rémi Ochlik pour son traitement de la guerre civile libyenne, Guillaume Herbaut et Denis Rouvre pour leurs portraits – respectivement une militante ukrainienne féministe et un rescapé du tsunami japonais – et Vincent Boisot pour son cliché sur la 9e Fashion Week de Dakar.

Vous pourriez aimer aussi:

2 Comments

  1. […] un focus sera donné à Samuel Aranda, auteur de la World Press Photo de l’année 2011 : ce photographe Avait pu se rendre au […]

  2. […] un focus sera donné à Samuel Aranda, auteur de la World Press Photo de l’année 2011 : ce photographe Avait pu se rendre au […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.