Joao Silva, rescapé du photojournalisme

Le reportage de guerre a un prix. De nombreux journalistes risquent leur vie pour couvrir les conflits. Des dizaines de reporters sont ainsi morts en Syrie ces derniers mois et bien d’autres sont rentrés chez eux blessés. Joao Silva travaillait en Afghanistan en tant que photographe pour le “New York Times” quand il a marché sur une mine antipersonnelle le 23 octobre 2010. Il suivait depuis des semaines l’armée américaine à Kandahar. Aujourd’hui, il expose …

L’histoire du Bang Bang Club

A l’origine, ils sont quatre. Quatre à photographier les exactions commises en Afrique du Sud entre 1990 et 1994. Plongés dans l’enfer des townships livrés au feu et au sang, Kevin Carter, Greg Marinovich, Ken Oosterbroek, tout trois Sud-africains, et João Silva, Portugais installé en Afrique du Sud, affrontent la folie humaine. Alors qu’ils couvrent les émeutes dans les ghettos symboles de l’Apartheid, ils sont surnommés par le journal sud-africain Living les “Bang Bang Paparazzi”, …