Reporter de guerres – Yan Morvan

Photographe indépendant depuis 1988, reconnu comme l’un des spécialistes de la photo de guerre, Yan Morvan revient sur trente ans de carrière, menés au pas de charge.

Correspondant permanent de l’hebdomadaire américain Newsweek, puis de l’agence SIPA, il couvre les principaux conflits contemporains : Iran-Irak, Liban, Irlande du Nord, Philippines, chute du mur de Berlin, Rwanda, Kosovo…

1981, Irlande © Yan Morvan

  

Ses nombreux scoops lui vaudront une reconnaissance internationale avec notamment une nomination pour le prix Robert-Capa et deux prix du World Press Photo. Mais cela lui vaudra également beaucoup d’ennuis : au Liban, il sera condamné à mort à deux reprises, en réchappant toujours de façon miraculeuse.

En France, pour Libération ou Paris-Match, il travaillera  sur les gangs, ce qui lui vaudra d’être pris en otage et torturé pendant trois semaines par le serial-killer Guy Georges.

Depuis 2004, il enchaîne les reportages sur des sujets de fond : les banlieues et les victimes de guerre ou de la route.

Juin 1995, dans l’entrée du squat Saint-Sauveur, Paris ©Yan Morvan

Reporter de guerres, Yan Morvan
Récit d’Aurélie Taupin
230 pages
Éditions de la Martinière
Pour le commander cliquez ici

 

 

 

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.