Marc Riboud – Si vous étiez…

Marc riboudInsatiable, Marc Riboud, 87 ans continue d’arpenter la planète pour saisir la poésie et la fantaisie de la vie. Deux expos lui rendent hommage*, et son plus célèbre cliché, Le Peintre de la tour Eiffel, publié dans Life en 1953, sera bientôt mis aux enchères**.

Si vous étiez un paysage de rêve… Les monts Huang Shan, en Chine, ces pics de pierre nimbés de brume que j’ai tant photographiés. Les voir de près est un expérience unique. Les chinois montent à leur sommet sans difficulté par de petits escaliers improbables qui zigzaguent sur ces falaises célestes…

Si vous étiez un tableau… Un Bonnard. Ce qu’il voit, ce qu’il peint n’est pas la réalité, mais ce qu’il imagine. Et son imagination est plus vraie que la vérité ! D’autres se contentent de copier le réel. Cartier-Bresson, qui m’a appris non pas à photographier mais à regarder, me répétait : “Il faut aller au musée voir Bonnard…”

Si vous étiez une musique… Celle de Mozart, car elle élève et renvoie à l’enfance. Mais la plus belle musique reste à mes oreilles le silence… 

Si vous étiez un animal… Une bête très discrète, très légère, un furet qui se faufile partout sans bruit.

Si vous étiez une devise… Photographier, c’est savourer la vie. E la vie serait si triste si nous ne rêvions pas de la changer. Ma meilleure photo sera toujours celle que je ferai demain… 

Si vous étiez un arbre… Un chêne puissant comme l’un de ceux qui poussent dans mon pré. Je les ai “construits” jour après jour comme on bâtit une maison, en coupant leurs branches pour les rendre plus forts. Je suis fière d’eux. J’aime les regarder grandir comme mes enfants.

Si vous étiez une moyen de transport… Mes jambes ! J’adore vadrouiller. J’ai la bougeotte ! Je reviens du Vietnam, où j’ai photographié le bruit, les hordes de mobylette qui n’ont aucune considération pour les vivants ! Mrcher, c’est voir plus haur, être libre et pouvoir déclencher à tout instant avec mon Canon… Pour la photo du Peintre de la tour Eiffel, j’ai monté à pied tous les étages de l’édifice et capturé ce peintre qui dansait dans les airs, sans aucune protection !

Si vous étiez une belle rencontre… Celle qui surgit par magie, sans que l’ont ait rien demandé. Regardez en face de nous, cette femme en rose, qui nettoie la poussière à sa fenêtre. On croirait un tableau, et hop, il a déjà disparu. C’est cela pour moi, une belle rencontre, furtive et inattendue.

Si vous étiez un défaut… Je suis intransigeant avec ceux qui ne savent pas rire. L’humour est la seule chose sérieuse dans ce monde !

*Maison de la Chine, 76 rue Bonaparte, Paris (VIe), 01 40 51 95 00. Jusqu’au 30 septembre. + Festival Photo Peuples et Nature de La Gacilly (Morbihan). Jusqu’au 30 septembre.

**Le 18 juin dans le cadre du lancement des Promenades photographiques de Vendôme (Loire-et-Cher). www.promenadesphotographiques.com

Source : “Marc Riboud Si vous étiez…”, Marie Audran. Questions de Styles. L’Express Styles, n°3127.

Vous pourriez aimer aussi:

1 commentaire

  1. \”Webmaster – Si vous étiez …\” ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.