Henri Cartier-Bresson au Centre national d’art vivant de Tunis

gareCo-fondateur, en 1947, de la prestigieuse agence coopérative Magnum Photos, Henri Cartier-Bresson (1908-2004) a parcouru le XXe siècle d’un oeil lucide et humaniste. Formé au double regard des peintres, qu’il ne cessera, toute sa vie, de fréquenter (Matisse, Picasso, Braque, Rouault…), et du cinéma (Paul Strand, Jacques Becker, Jean Renoir), c’est en photographe de “l’instant décisif” qu’il choisira de témoigner, de l’Afrique des années 30 à l’Espagne républicaine, de la Libération de Paris à l’Inde de Gandhi, en Union Soviétique ou en France, et de Bali à Mexico ou New York, d’une présence photographique qui est, avant tout, une manière d’être au monde.
“Photographier: c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’oeil et le coeur.”

“L’oeil du siècle” est exposé pour la première fois, ce printemps, à Tunis, au Centre National d’Art Vivant de Tunis et dans tout l’espace public de la ville. Réalisée grâce au soutien de notre partenaire Vision +, une galerie de plein air propose en effet au public tunisois de découvrir, en accompagnement de l’exposition, 6 grandes photographies de Henri Cartier-Bresson dans le réseau de transport public de la ville de Tunis. Un dispositif inédit pour mettre l’art et la culture à la portée du plus grand nombre.

C’est sans doute la plus belle leçon de regard sur l’autre que pouvait nous offrir ce photographe curieux, généreux et tolérant, qui n’a cessé, toute sa vie, de promener avec lui son appareil photographique, “l’instrument de l’intuition et de la spontanéité, le maître de l’instant”.

Un concours de photographie sera lancé à partir de cet évènement. Capter un regard d’un enfant ou d’un citoyen tunisien découvrant pour la première fois les images du photographe français Henri Cartier-Bresson sera l’objet du concours.
Après sélection une exposition sera organisée au Centre National d’Art Vivant de Tunis. Les photographies de Henri Cartier-Bresson seront exposées dans l’espace public à partir du 30 mars 2013.

Jusqu’au 27 avril 2013
Au Centre National d’Art Vivant de Tunis
68 av. Taïeb M’hiri (place Pasteur), 1002 Parc du Belvédère –Tunis

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.