Catalina Martin-Chico: avoir 15 ans à la campagne

La photographe franco-espagnole est habituée des reportages en territoires lointains. La voici au cœur de la France profonde.

Il est unique ce festival photo de La Gacilly, petite commune du Morbihan qui depuis 2004 attire chaque été 320.000 visiteurs, 100 fois plus que sa population. Dans des expositions d’un millier d’images parmi le meilleur du photojournalisme et de la création photographique, en tous formats, dans les rues de ce gros bourg et dans des galeries à ciel ouvert d’accès gratuit. Thème de l’édition 2018, on ne peut plus d’actuakité: La terre en questions.
Pour la première fois cette année, le festival a ouvert une résidence de 2 mois à un photographe. Catalina Martin-Chico, qui a été choisie pour cette première, avoue qu’elle a d’abord été un peu décontenancée: que faire ici, elle qui était habituée à des théâtres internationaux qu’on pense plus spectaculaires qu’un paysage de campagne française. Photographier le bucolisme, les travaux des champs, les artisans en voie de disparition, les vieux, des traces d’un hier en voie de disparition? Au contraire ce sera les jeunes: comment vivent-ils dans un milieu rural? Réponse dans son sujet: pas mal! ils sont modernes, connectés, en phase avec aujourd’hui et se sentent bien là où ils sont.
Avoir 15 ans à La Gacilly, titre de la série, est finalement parfaitement conforme avec ses envies de témoin.
Catalina Martin-Chico est née en 1969. Franco-espagnole, elle décide à 30 ans, à l’occasion d’un séjour à New York de se consacrer à la photo. Elle étudie la technique, assiste des photographes avant de réaliser ses propres sujets. D’abord dans la sphère de l’humanitaire, les orphelinats au Chili, au Togo puis au Yémen où elle retourne aussi souvent que possible. Photojournaliste remarquée pour ses sujets sur les printemps arabes, l’Iran, la Colombie, les Amish notamment, elle a été invitée et primée plusieurs fois au festival Visa pour l’Image. Exposée à de nombreuses reprises, elle publie régulièrement dans la presse.

► le site de Catalina Martin-Chico
► le site du festival La Gacilly-photo (jusqu’au 30 septembre)

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.