Bob Dylan à la cité de la musique

La Cité de la Musique à Paris rend hommage à Bob Dylan jusqu’au 15 juillet 2012 avec une exposition intitulé “Bob Dylan, l’explosion rock (61-66)” qui retrace ces années charnières dans la carrière de l’artiste.

Cette exposition conçue par le Grammy Museum de Los Angeles raconte le virage artistique que prit Bob Dylan entre 1961 et 1966, passant du chanteur folk à la star du rock mondialement connue.

Pendant cette période prolifique, l’artiste a réalisé sept albums qui ont révolutionné l’histoire de la musique. Au fil d’objets, de documents rares, d’archives audiovisuelles et des clichés du photographe Daniel Kramer (il a suivi Bob Dylan pendant un an entre août 1964 et août 1965), l’exposition raconte l’étonnante histoire d’une évolution personnelle tout comme un changement de société.

Le photographe Daniel Kramer a accompagné Dylan en tournée entre 1964 et 1965. Ses soixante clichés en noir et blanc, qui forment le cœur de l’exposition, offrent un témoignage saisissant de la métamorphose du folk singer en rock star. Face à cette galerie de photo du chanteur-compositeur backstage − frêle silhouette, presque androgyne au regard angélique mais déterminé − s’ouvrent trois salles qui marquent les temps forts de sa carrière musicale, et une plongée dans l’histoire de la musique américaine.

Bob Dylan, son livre publié en 1967, a reçu un accueil critique enthousiaste, tout comme les trois pochettes d’albums de Dylan qu’il a conçues —Bringing It All Back Home, Highway 61 Revisited et Biograph.

Le magazine Rolling Stone a qualifié Kramer de « photographe le plus étroitement associé à Bob Dylan ».

“Bob Dylan, l’explosion rock (1961-1966)”
Cité de la musique, 221, avenue Jean-Jaurès, Paris 19e.
Du 6 mars au 22 juillet – Entrée : 8 €.

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.