Une preuve de vie d’un photojournaliste sud-africain disparu en Syrie en 2017

Une ONG sud-africaine a annoncé dimanche 28 avril avoir reçu une preuve de vie vidéo d’un reporter photo indépendant sud-africain enlevé en janvier 2017 dans le nord-ouest de la Syrie par un groupe d’hommes armés non identifiés.

Sur la vidéo, on peut voir Shiraaz Mohamed à genou, tenir une pancarte avec la date du 13 avril 2019.

Stupeur en Afrique du Sud. Il y a un peu plus de deux ans, Shiraaz Mohamed, un photojournaliste sud-africain disparaissait en Syrie alors qu’il couvrait la guerre civile dans le pays. Après une longue période d’incertitude, ses proches et ses confrères s’étaient résignés.
L’incident était survenu le 10 janvier 2017 alors que Shiraaz Mohamed voyageait avec deux membres de l’organisation caritative, en direction de la frontière turque, sur une route « habituellement relativement sûre », aux dires d’Imtiaz Sooliman.

Alors que le groupe dépasse l’hôpital Al Hilal géré par l’organisation Gift of the Givers, deux véhicules leurs coupent la route. Des hommes armés « très calmes » en descendent et mettent en joue les deux membres de l’association humanitaire. D’après leur témoignage, les agresseurs bandent les yeux des trois passagers et les conduisent pendant environ une heure dans leur voiture avant de finalement relâcher les deux humanitaires, en expliquant vouloir garder Shiraaz Mohamed pour l’interroger.
Les deux agresseurs promettent de le ramener dans un autre centre de Gift of the Givers deux jours plus tard. Mais quatre jours après l’incident, on est toujours sans nouvelles du photojournaliste sud-africain.

Mais, dimanche 28 avril, une vidéo a été publiée par ses ravisseurs.

Une vidéo qui daterait du 13 avril dernier et où apparaît le photographe. Shiraaz Mohamed y demande l’aide la communauté internationale, car sa vie serait en danger.  « Je m’appelle Shiraaz Mohamed, je suis un photographe sud-africain. A tous ceux qui peuvent m’assister, aidez-moi à retrouver la liberté. Je vis dans la peur. Je suis terrifié », dit le journaliste dans cette vidéo.

La prudence est de mise, mais c’est bien une preuve qu’il est encore vivant, selon Imtiaz Sooliman. Il est le président de l’ONG humanitaire Gift of the Givers, à qui les ravisseurs ont envoyé le fichier. « Je suis certain qu’il est vivant. Nous avons suivi cette affaire depuis 2 ans et 3 mois. Et avec ce contact, nous avons pu établir la preuve qu’il est encore en vie et que la vidéo est authentique », déclaré Imtiaz Sooliman.

L’an dernier, Imtiaz Sooliman avait déjà été contacté par les ravisseurs, dont il ne connaît ni le groupe, ni à qui ils font allégeance.

« Ils vont probablement nous rappeler. Ils nous ont envoyé la vidéo. Ils nous ont permis de le voir. Sûrement demain ou dans la semaine, ils vont nous contacter pour nous dire ce qu’ils recherchent, ce qu’ils veulent », espère-t-il.

Dans la courte vidéo, Shiraaz Mohamed assure qu’il est urgent d’agir, sa vie serait en danger, car la zone où il se trouve serait pilonnée par l’aviation russe.

Par RFI Publié le 28-04-2019 Modifié le 29-04-2019 à 11:24

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.