Les orphelins de Ceausescu, 20 ans après

Nicolae Ceaucescu, principal dirigeant du régime communiste roumain, a forcé des femmes à avoir des enfants qu’elles ne voulaient pas. Son dessein : créer une armée de travailleurs dévoués à sa grandeur… Le résultat est terrifiant : en 1989, après l’assassinat du dictateur roumain, on découvre 100 000 enfants abandonnés, dont des milliers sont porteurs du SIDA.

Elisabeth Blanchet, photographe freelance travaillant à Londres, les a connus dans les années 1990. Elle revient en Roumanie 20 ans après pour les retrouver dans leur vies actuelles. La série issue regagne la tendresse dans la vieille photographie blanc et noir et la joie de vie dans le cliché parallèle en couleurs.

“Leurs grands yeux nous regardaient derrière les barreaux, leurs corps attachés aux lits dans lesquels ils dormaient. Qui peut oublier les terribles images des orphelins roumains qui nous fixaient depuis la une des journaux après la chute du dictateur roumain Nicolae Ceausescu en 1989 ? Je me suis demandée ce qui leur est arrivé depuis. Je suis donc retournée en Roumanie pour essayer de les retrouver. J’ai entrepris cette extraordinaire aventure grâce à mon ami roumain Dan, un ancien assistant social de l’orphelinat. Il m’a aidé à retrouver les enfants.” (Elisabeth Blanchet)

Exposition ouverte jusqu’au 31 mai, du lun. au ven. 10h – 18h
Institut Culturel Roumain
1 rue de l’exposition – Paris 75007

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.