Henri Huet – “Vietnam” à la MEP

La passion d’un métier, celui de photographe de presse, a conduit Henri Huet à sillonner les routes du Vietnam en guerre pendant près de vingt ans. L’amour du pays où il est né se reflète dans ses photos, douloureux témoignages d’un conflit dont tous les hommes sont les victimes.

Ses clichés, empreints de courage et d’humanité, ont eu le pouvoir de changer le regard de l’Amérique sur cette guerre. Entrés dans la mémoire collective, ils demeurent des références pour les photographes d’aujourd’hui. Quant à l’homme, il a définitivement marqué ceux qui l’ont croisé, journalistes ou militaires. Comme bien d’autres, Henri Huet a donné sa vie pour son métier. Modestement, ainsi qu’à son habitude.

Il a disparu le 10 février 1971, dans un hélicoptère en flammes, lors de l’invasion du Laos par les troupes sudvietnamiennes. Lorsque le site du crash est fouillé en mars 1998, on ne retrouve comme seule trace de lui que la petite médaille en or qu’il gardait précieusement dans son portefeuille.

Cette exposition qui ouvre ses portes à la Maison européenne de la photographie, quarante ans jour pour jour après la disparition d’Henri Huet, lui rend hommage, ainsi qu’à ses plus proches compagnons photographes : Eddie Adams, Kyioshi Sawada, Dana Stone, Larry Burrows, Nick Ut, Horst Faas, Christian Simonpietri, Dick Swanson et David Burnett.

Jusqu’au 10 avril à la Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy – 75004 Paris – Métro: Saint Paul ou Pont Marie
Ouvert tous les jours de 11 heures à 20 heures, sauf les lundis, mardis et jours fériés.
Accès à la billetterie jusqu’à 19 heures 30.
Plein tarif: 7 € Tarif-réduit: 4 €

Vous pourriez aimer aussi:

1 Comment

  1. Ses photos, et par exemple la première dans ce cas, sont impressionnantes.
    Il gagnerait à être davantage connu !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.