Prostitution et traite des femmes au Népal : le choc des photos de Lizzie Sadin

La galerie Saatchi expose le travail de la photojournaliste française Lizzie Sadin qui a gagné le prix Carmignac du photojournalisme en 2017. Trente-six photos qui témoignent de la traite des femmes et de la prostitution forcée au Népal. euronews a visité son exposition avec elle, en exclusivité.

Lizzie Sadin a gagné la confiance des trafiquants et des victimes et s’est parfois cachée pour prendre ses photos. Son travail d’investigation a été rendu possible grâce à la fondation Carmignac.

Pour le Prix Carmignac, les photographes sont sélectionnés sur un projet pas sur un travail déjà réalisé. Ils ont un minimum de 6 mois et 50.000 euros pour mener à bien ce projet. Je pense que Lizzie Sadin a remporté le prix Carmignac parce qu’elle connaît son projet par coeur et c’est l’une des grandes spécialistes. Elle sait comment trouver l’information”, explique Emeric Glayse, le directeur du prix Carmignac du photojournalisme.

Lizzie Sadin s’est renseignée sur la frontière népalaise où les ONG travaillent pour sensibiliser les jeunes filles attirées par des promesses d’une vie meilleure à l’étranger. Elle parvient à trouver l’esthétique dans cette réalité brute.

Je suis un oeil et je veux ouvrir les yeux des pays occidentaux sur ce qu’il se passe ici. Je peux être en danger mais je ne le ressens pas. Je n’y pense pas. Je fais mon travail. Je fais mes photos et je crois qu’il faut que je le fasse quoi qu’il advienne”,explique Lizzie Sadin.

L’exposition “Le Piège” est à découvrir à la galerie Saatchi (Duke of York’s HQ, King’s Rd, Chelsea, London SW3 4RY, Royaume-Uni) jusqu’au 15 juin.

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.