Le travail de Pete Souza sur Barack Obama fait polémique

Pete Souza, le photographe officiel de la Maison-Blanche a dévoilé la sélection de ses meilleures photos de 2013. Avec une constante: Obama y est toujours sous son meilleur jour. Car Souza s’attache en permanence à montrer le côté humain du président américain. Facile pour ce photographe qui bénéficie d’un accès privilégié aux coulisses de la vie d’Obama.

Fin novembre dernier, des photographes d’autres médias et d’agences de presse ont d’ailleurs protesté contre cette communication visuelle verrouillée à l’extrême. Dans une lettre ouverte, ils dénonçaient la logique de la Maison-Blanche. “Ces pratiques constituent une rupture problématique avec la tradition, et vont à l’encontre des engagements du président en faveur d’une plus grande transparence”. Selon eux, l’entourage présidentiel est en train de “remplacer le photojournalisme indépendant par des communiqués de presse visuels”. Mais rien n’a fondamentalement changé depuis.

19 septembre 2013: Une petite fille, très inquiète d’avoir manqué l’école pour voir le président, obtient un mot d’excuse pour le moins exceptionnel. (United States Government Work/Pete Souza)

Pourtant dans une interview à ABC, alors qu’il venait d’être choisi pour être le photographe officiel du nouveau président, il déclarait ceci à propos de sa relation avec Obama :

« Ma relation avec le président-élu est une relation professionnelle. Je ne suis pas son ami et je ne me vois pas comme son ami. Je suis la pour documenter l’Histoire et je crois qu’il comprend ce rôle, mais je pense que vous faites un bon point (I do think you make a good point) et c’est quelque chose dont je dois être conscient et j’expliquerai probablement à ses assistants au cours des années l’importance de documenter les choses mêmes si elles ne vont pas bien. Dans le long terme, c’est bien pour le peuple américain – de voir des images de toutes sortes de situation impliquant le président. Et de nouveau – peut-être pas tout de suite, peut-être dans 10 ans, dans 50 ans – mais je veux vraiment leur inculquer le besoin de documenter pour l’Histoire la présidence par des photos. »

Il faut savoir que Pete Souza prend entre 500 et 1000 clichés par jour de Barack Obama. Le président américain lui a donné un accès total pour le suivre dans toutes ses activités présidentielles et le photographe peut assister à toutes les réunions. Plusieurs de ses photos sont publiées chaque jour sur le site de la Maison Blanche ou dans une « galerie » sur le site de photos en ligne Flickr. Le reste est stocké aux archives présidentielles, puisqu’une loi américaine interdit la destruction de tout document, photo incluse, produit par les personnes travaillant pour l’administration présidentielle1. À la fin du mandat de 4 ans du président américain, c’est environ 1 million de clichés qui auront été archivés.

President Barack Obama cheers on a young child as she rolls her egg toward the finish line Monday, April 13, 2009, during the White House Easter Egg Roll. Official White House Photo by Pete Souza
President Barack Obama cheers on a young child as she rolls her egg toward the finish line Monday, April 13, during the White House Easter Egg Roll. Official White House Photo / Pete Souza

Avec Pete Souza, c’est donc une autre révolution qui est née. La “plume présidentielle” est un … photographe.  Flickr, Instagram, les réseaux sociaux … installent le message et la presse professionnelle arrive … après. Mais le positionnement présidentiel est installé. Face à la désuétude des mots, l’opinion a confiance en son œil : voir c’est croire alors qu’entendre c’est pouvoir être trompé. Le photo-journalisme s’ouvre à une nouvelle ère.

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.