Liu Bolin, l’art du camouflage

Artiste chinois mondialement connu pour sa série de photographies-performances de camouflage, “Hiding in the City”, Liu Bolin dévoile jusqu’au 9 mars à la Galerie Paris Beijing-Paris, des images réalisées en Chine et à Paris en 2012.

C’est en 2005 que Liu Bolin a exprimé sa révolte et sa frustration à sa manière, à l’occasion de la démolition de son atelier d’artiste (comme celui de 200 autres), à quelques encablures de Pékin, en raison de la volonté du pouvoir de donner une image moderne de la capitale, lors des Jeux Olympiques d’été de 2008. C’est alors, dit-il lui-même, qu’il a pris conscience du fait que «l’individu n’est rien face à la machine gouvernementale». Il ne lui restait que son corps pour s’exprimer…

Plutôt que de se lancer, dans une contestation frontale vite réprimée, Liu Bolin a choisi la voie de la protestation «silencieuse», de la résistance subtile pour «toucher les consciences, coloniser les imaginaires dans le but de faire évoluer les mentalités» Pour interroger les rapports de force entre la société et le pouvoir, entre la société consumériste et l’individu, il choisit de poser dans des lieux chargés de symboles et de se faire photographier, camouflé dans un environnement qui «l’avale». Pour cela, il utilise la performance : il pose immobile pendant des heures, le temps que ses assistants peignent à l’identique, sur sa combinaison, des éléments qui composent le fond puis il est pris en photo dans un angle bien précis qui exclut tout relief, toute ombre, etc.

Ainsi, son corps disparaît aux regards, comme l’individu dans des systèmes politiques ou économiques qui mettent à mal, insidieusement son libre arbitre.

©Liu Bolin
©Liu Bolin                                                                                      


Jusqu’au 9 mars à la Galerie Paris Beijing-Paris. 54, rue du Vertbois. 75003

Vous pourriez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.